Maître Valérie Partouche est au net.

Mise à jour du dimanche 20 mars 2016

Veuillez trouver le Droit de Réponse de Maître V. Partouche, ci-dessous le texte original de cet article.

Pour les « propos impolis, méprisants et injurieux », lisez le mail. Pour les propos « doublés d’intimidations et menaces », c’est une pure hallucination diffamatoire.

Il était demandé à Maître Partouche de faire le travail pour lequel elle avait été payée car « le salaire est la récompense d’un travail ».

Maître Valérie Partouche est au net. Mais mesurez vos paroles, car ça monte très vite.

Le seul moment ou elle sourit c’est quand elle vous prend le chèque.
Peut-être qu’elle souhaite prendre sa retraite
et laisser ses plus jeune collègues en échec ?
En engageant un deuxième avocat, j’avais déjà voulu la soulager.
Elle me laisse tomber, quelle pitié !

Sans nouvelles de moi, rendez-vous pour ceux qui le souhaitent, le 29 Février 2016 à 13H00 à :
Cours d’Appel de Paris
Pôle 3 – Chambre 7
Palais de Justice
10 boulevard du Palais
75001 PARIS

Veuillez trouver ci-joint, quelques échanges diplomatiques.

Sujet : Re: CONVOCATION COURS D’APPEL DE PARIS LE 29 FEVRIER 2016 13H00
De : valerie partouche
Date : 10/02/2016 12:38
Pour : Patrice CHASSAING

Monsieur,

Ainsi que je vous l’ai expliqué à plusieurs reprises oralement et par écrit, je n’étais pas en charge des intérêts de votre mère.

J’intervenais dans cette affaire dans votre intérêt en votre qualité de tuteur.

Sur le reste, je maintiens les termes de mon mail du 9 courant et j’ai bien évidemment transmis votre réponse (avec son lien) ainsi que nos échanges à mon Bâtonnier.

Si vous avez une difficulté avec le montant des honoraires restitués, il vous appartient de saisir le Bâtonnier, autorité compétente en la matière.

Enfin, je constate qu’à vos propos insultants et méprisants qui portent atteinte à mon honneur s’ajoutent des intimidations et menaces auxquels je me réserve de donner la suite judiciaire qui s’impose.

J’adresse copie de ce mail à mon Bâtonnier.

Salutations distinguées.

Maître Valérie PARTOUCHE
Avocat à la Cour
Barreau du Val de Marne
15 rue Pierre Curie
94450 LIMEIL-BREVANNES

Le 9 févr. 2016 à 18:54, Patrice CHASSAING a écrit :

Chère Madame,

Je vois surtout dans votre attitude révoltée une manière d’échapper à une défaite que vous pensez assurée, de l’aveu même de certains de vos collègues bien serviables de me prévenir ! A moins que vous ne regrettiez 600€ faciles ce qui serait désolant.

Il me semble que pour défendre cette affaire (appel de la nomination de l’Association Sociale Tutélaire afin de trouver un lieu de vie à Mme Maria Edite CHASSAING, en date du 9 Avril 2015) vous aviez reçu un chèque [NOM DE LA BANQUE] n°[NUNERO DU CHEQUE] d’une valeur 1200€ … Quelle serait votre honnêteté en ne restituant que 144€ TTC ? ce qui devrait être fait au nom de Mme CHASSAING Maria Edite en plus …

Il est de votre devoir de plaider cette affaire jusqu’au bout, dans l’intérêt de Mme CHASSAING (74 ans désormais) et de manière professionnelle ( sinon, quelle publicité !!! ).

N’attendant rien d’autre que vous fassiez ce pour quoi vous avez été payé cette fois-ci aussi.

Relisez mon mail à tête reposée, n’hésitez pas à changer d’avis sinon faîtes suivre ce mail à votre Bâtonnier.
Ne soyons pas indélicats ( http://ripostelaique.com/ils-ont-tue-joseph-scipilliti-notre-avocat-faites-circuler-son-testament-jaccuse.html ), car je n’ai pas plus envie de publier votre addition !!!

Bien sincèrement.

Mr Patrice CHASSAING, webmaster des sites « Aimons-les » ( http://cause.i.am.online.fr/ ).

Le 09/02/2016 17:55, valerie partouche a écrit :
Monsieur,

Je reviens vers vous après avoir interrogé mon Bâtonnier suite à vos propos pour le moins méprisants et insultants à mon encontre.

J’en suis d’autant plus surprise que mes interventions auprès des Juges et de Madame CREPIN avaient pourtant permis d’obtenir des sursis et/ou des revirements de situation quant à votre statut.

En tout état de cause, je ne peux que confirmer que je ne saurais plaider vos 2 affaires devant la Cour d’Appel de PARIS alors que je n’ai perçu des honoraires que pour une de vos 2 affaires en cours.

Pour ma part, j’ai rempli consciencieusement les missions dont vous m’avez chargée et je m’apprêtais à aller plaider votre affaire devant la Cour d’Appel de PARIS le 29 février 2016.

Cependant et compte tenu de vos propos délétères qui croient devoir remettre en cause mes compétences et qualités humaines et professionnelles, je ne peux poursuivre l’exécution de ma mission en toute confiance et sérénité.

Je vous laisse donc vous adresser à un autre de mes Confrères dont vous ferez le choix et à qui je transmettrai le dossier à première demande selon les usages déontologiques gouvernant ma profession.

De mon côté, je préviens la Cour d’Appel de PARIS que je ne me présenterai pas dans votre intérêt à l’audience du 29 février 2016.

Et afin de répondre au mieux à votre « politesse » et à vos propos à mon encontre, je vous adresse par voie postale un chèque de 144 euros TTC à titre de restitution d’honoraires.

Quant à vos propos au sujet de Monsieur Sylvain BOTTINEAU, Juge des Tutelles, je vous laisse le loisir de les soutenir personnellement devant la Cour d’Appel de PARIS.

J’adresse bien évidemment copie du présent mail à mon Bâtonnier.

Salutations distinguées.

Maitre Valérie PARTOUCHE
Avocat à la Cour
Barreau du Val de Marne
15, rue Pierre Curie
94450 Limeil-Brévannes
Tél. : 01.45.99.53.37

De : Patrice CHASSAING
À : valerie partouche
Envoyé le : Lundi 8 février 2016 9h41
Objet : Re: CONVOCATION COURS D’APPEL DE PARIS LE 29 FEVRIER 2016 13H00

Chère Madame,

J’admire toujours avec quelle diplomatie vous réclamez de l’argent. C’est bien simple, depuis que nous sommes votre client, je n’en suis jamais surpris. Si vous étiez aussi efficace pour gagner nos procès, j’en aurai été ravi.

Effectivement, sans surprise de votre part, vous vous contenterez d’interjeter l’ordonnance du 9 avril 2015 en espérant vous rendre célèbre.

En ce qui concerne, l’appel de l’ordonnance du 16 juin 2015, c’est Mr Bottineau qui l’a fait pour moi, je m’étais contenter de lui envoyer une lettre et un mail pour récupérer la tutelle. Je ne désespère pas qu’il se réveille de lui-même et qu’il me rende la tutelle avant cette date fatidique du 29 février 2016, vous assurant le naufrage habituel et tentant d’effacer son nom de cette infamie …

Vous assurant l’expression de ma considération distinguée.

Mr Patrice CHASSAING, webmaster des sites « Aimons-les » ( http://cause.i.am.online.fr/ ).

Le 08/02/2016 08:54, valerie partouche a écrit :
Monsieur,

Je fais suite à votre envoi d’hier après-midi.

Je me permets de vous rappeler que je n’ai pas été chargée d’interjeter appel de l’ordonnance du 16 juin 2015 mais uniquement de celle du 9 avril 2015.

En revanche et sans m’en avertir malgré mes 2 mails des 18 juin 2015 et 29 juin 2015, vous avez fait le choix d’interjeter appel seul de l’ordonnance du 16 juin 2015.

Et je n’ai pas été destinataire de votre argumentaire au soutien de cet appel.

Les 2 affaires sont enrôlées sous 2 numéros différents auprès de la Cour d’Appel de PARIS.

En conséquence et si vous souhaitez que je plaide en sus sur l’appel de cette 2ème ordonnance, il convient de m’adresser un chèque de 600 euros TTC libellé à mon ordre.

A défaut, je vous laisse le soin de soutenir votre argumentaire devant la Cour.

Merci de me fixer.

Salutations distinguées.

Maitre Valérie PARTOUCHE
Avocat à la Cour
Barreau du Val de Marne
15, rue Pierre Curie
94450 Limeil-Brévannes
Tél. : 01.45.99.53.37


Mr Patrice CHASSAING
9 RUE ALBERT JACQUARD
94450 LIMEIL-BREVANNES
FRANCE

Tél Port. : 06 22 85 36 71
Courriel : mailto:xxx

De : Patrice CHASSAING
À : Maître Partouche
Envoyé le : Dimanche 7 février 2016 17h31
Objet : CONVOCATION COURS D’APPEL DE PARIS LE 29 FEVRIER 2016 13H00

Maître Partouche,

Veuillez trouver ci-joint les convocations concernant :
– l’appel de la nomination de l’Association Sociale Tutélaire afin de trouver un lieu de vie à Mme Maria Edite CHASSAING, en date du 9 Avril 2015
– l’appel de la nomination de l’Association Sociale Tutélaire en tant que tuteur de Mme Maria Edite CHASSAING , en date du 16 Juin 2015

Je vous informerai en tant voulu si je me déplacerai pour cet convocation du 29 Février 2016, vous laissant seule le soin de défendre les intérêts de ma mère Mme Maria Edite CHASSAING et qui sont que je m’occupe d’elle avec tous les pouvoirs nécessaires.

Cordialement.

PS: je vous joins l’ordonnance du 16 Juin 2015.


Mr Patrice CHASSAING
9 RUE ALBERT JACQUARD
94450 LIMEIL-BREVANNES
FRANCE

Tél Port. : 06 22 85 36 71
Courriel : mailto:xxx


Mr Patrice CHASSAING
9 RUE ALBERT JACQUARD
94450 LIMEIL-BREVANNES
FRANCE

Tél Port. : 06 22 85 36 71
Courriel : mailto:xxx

20150417-Tutelle Mme CHASSAING _ Choix du lieu de vie-20503780
20150410-Re_Rencontre avec le Juge des tutelles du 9 avril 2015-38769466
20150317-EXPERTISE _ TUTELLE _ Convocation le 09 Avril 2015-18824658
20150325-Affaire CHASSAING _ Point de la situation auprès du juge des tutelles-19579649
20150309-Re_Chassaing-18821890
20150225-AFFAIRE CHASSAING MARIA EDITE _ HSC et TUTELLE-9955399
20150304-Affaire CHASSAING _ Courrier au Procureur de la République-14138984
20150202-Chassaing Tutelle-38759542
20141215-Re_Mme CHASSAING Maria Edite _ Hospitalisation sans consentement.-38745332
20141015-Re_Fwd_ Tutelle Chassaing-3480710
20141201-Séquestration de Mme Maria Edite CHASSAING à l_hôpital de JOSSIGNY.-3516975
20140904-Derniers éléments concernant l_affaire CHASSAING VS TUTELLE-0


DROIT DE RÉPONSE

Droit de Réponse de Maître PARTOUCHE

Valérie PARTOUCHE
AVOCAT A LA COUR
BARREAU DU VAL DE MARNE
15, rue Pierre Curie - 94450 Limeil-Brévannes
Tél. : 01.45.99.53.37 - Fax : 01.45.99.53.71
PC 380

Monsieur Patrice CHASSAING
9, rue Albert Jacquard
94450 LIMEIL-BREVANNES


Limeil-Brévannes, le 17 mars 2016

LRAR
NOS REF : PARTOUCHE / CHASSAING DROIT DE REPONSE
VOS REF : Blog « Aimons-les » en son article « Maître Valérie Partouche est au net »

Monsieur,

Je viens d'être alertée du lien qui apparaît sur Google lorsqu'une recherche associée à mon
nom et/ou à mon Cabinet est effectuée sur internet.

Ledit lien renvoie à un article que vous avez cru devoir publier le ll février 2016 sur votre
blog « Aimons-les » sous l'intitulé « Maître Valérie Partouche est au net ».

Vous y poursuivez de manière publique votre flot distillé de propos injurieux et méprisants,
outre la reproduction de ceux déjà développés dans vos mails adressés de manière privée à
mon Cabinet, en vous efforçant de porter atteinte à mon honneur et ma réputation.

Mais dans la mesure où votre article ne permet pas de réponse puisqu'il est expressément
mentionné « commentaires fermés », j'entends utiliser un DROIT DE REPONSE en vertu de
la loi LCEN n° 2004-575 du 21 juin 2004 en son article 6 IV et de son décret d'application n°
2007-1527 du 24 octobre 2007.

J'exerce ma profession d'Avocat depuis plus de 20 ans sans jamais avoir connu aucune
plainte et/ou réclamation émanant de mes clients.

Et encore loin de la retraite, je n'ai pas encore eu besoin d'un autre de mes Confrères pour me
« soulager ». En revanche et en toute conscience professionnelle, je vous ai conseillé un autre
de mes Confrères pour traiter une question qui ne relevait ni de mes compétences ni de mes
domaines d'activités.

.../
Membre d 'une association agréée, le règlement par chèque est accepté.


Si le fait de régler des honoraires pour des prestations vous paraît hors de propos au mépris du fait que « tout travail mérite salaire », vous aviez le choix d'assurer seul la défense de vos intérêts puisque la représentation par voie d'Avocat n'était pas obligatoire pour votre dossier ou bien vous aviez le choix de chercher un autre de mes Confrères susceptible de vous défendre à titre gracieux. Et en cas de contestation de ma mission (malgré les résultats déjà obtenus) et/ou du montant de mes honoraires sollicités ou restitués, il vous appartient de saisir le Bâtonnier de l'Ordre des Avocats pour instaurer un débat contradictoire au lieu et place de vous abriter vilement derrière votre blog en fermant à la personne nommée la possibilité d'y répliquer directement. Mon retrait volontaire de votre affaire avec restitution partielle d'honoraires n'est que la réponse à vos propos impolis, méprisants et injurieux doublés d'intimidations et menaces qui ont bien évidemment rompu la confiance qui doit préexister dans toute relation entre l'Avocat et son client. Alors peut-être que de votre fait « Maître Valérie Partouche est au net », mais en tout état de cause il est manifeste qu'à ce jour et jusqu'à preuve fondée du contraire Maître Valérie Partouche est honnête. En conséquence et ainsi que la loi vous y oblige sous peine de sanctions, je vous demande de publier ma réponse intégrale et non modifiée sur votre blog dans les 3 jours de la réception de la présente en précisant bien qu'il s'agit d'un droit de réponse. Et lors de la publication, ma réponse devra être directement associée à votre article litigieux et se trouver à la même place et dans les mêmes caractères. En revanche et si vous entendez supprimer purement et simplement votre article à l'origine de l'exercice légitime de mon droit de réponse, veuillez considérer le présent droit de réponse comme étant sans objet. Dans l'attente, Veuillez agréer, Monsieur, mes salutations distinguées. V. PARTOUCHE

À propos de Patrice CHASSAING

J'ai partagé mon expérience pour mieux vous informer. Aimons-les Aimons-les Aimons-les Moi, l'informaticien.
Ce contenu a été publié dans 2016, Avocat, France, Justice, Seine-et-Marne, Tuteur, Val-de-Marne, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.
FERMER
CLOSE